6. Eté 2015…

Le temps passe et Laura joue toujours avec son poupon et ses deux poupées, Sayuri et Mélanie. Jusqu’à cet été-là, je me contentais de faire des petits vêtements pour Sayuri-chan et d’acheter, quand je les trouvais sympathiques, quelques petites tenues complètes comme l’ensemble d’équitation et de danseuse ballerine, pour Sayuri et Mélanie. Mais le tour fut vite fait… car comme tout le monde le sait, les goûts et les couleurs, chacun sa préférence !

Je n’arrivais pas à trouver de petites robes pour lesquelles je craquais ! Soit la forme, soit la couleur, soit le prix (il faut bien l’avouer) n’allaient pas, il y avait toujours quelque chose qui me gênait quelque part…  Pas de coup de foudre !

Et pourquoi ne pas essayer, moi-même, de faire des petites robes pour ces poupettes? Des petites robes à mon goût, avec des tissus que j’affectionne, des couleurs qui me plaisent, des formes qui me tentent…

Alors, je m’y suis mise, je me suis lancée !

Déjà, c’était l’été, et ça, c’était un bon point, car l’été j’ai plus de temps  disponible du fait des vacances; donc pas besoin de stresser si je passais plusieurs heures avec mon crayon et ma machine à coudre pour faire jaillir patrons et robes, et recommencer autant de fois que nécessaire !

Bien sûr, je ne suis pas couturière et je n’ai jamais eu de formation ni en création, ni en couture. Mais après avoir fait les petits vêtements pour ma poupée quand j’étais enfant; avoir suivi des patrons pour me faire  des vêtements  quand j’étais adolescente, puis adulte (également quelques modèles pour une de mes soeurs); avoir suivi LE patron pour faire ma propre robe de mariée  ayant eu 6 mètres de tissu à découper sans avoir droit à l’erreur (gloups !); avoir fait des robes Régence et une Titanic; et bien, je pouvais quand même espérer arriver à quelque chose…

 

robe de mariée, 1991

                                               Ma robe de mariée….