23. Journée dédicace

Tout d’abord annoncée timidement devant la porte de ma classe (euh, oui, je vous rappelle que je suis instit, enfin, prof des écoles pour être exacte 😉 ),…

dedicace-image

…puis, annoncée comme je vous en ai parlé dans mon dernier article (cf article 22), le jour J est arrivé !20161028_162010-copie

J’ai été accueillie très chaleureusement par Monsieur B., le responsable du rayon librairie et je l’en remercie très sincèrement.

Je me suis installée tranquillement à l’endroit qui m’était réservé, à l’entrée de l’Espace Culturel. J’ai sorti mon matériel et ai commencé à reproduire un de mes patrons sur tissu, en prévision de futures petites robes à confectionner pour le marché de Noël qui arrive, lui aussi, à grand pas !

20161029_110631

Le responsable du magasin est venu me saluer (merci Monsieur, de votre intérêt; même si je sais que vous ne viendrez jamais sur cette page-là !). La personne en charge de l’enseigne sur Facebook  est également venu discuter avec moi de mes créations, de mon livre, de mon blog…afin de prendre des photos et de les mettre sur la page Facebook de l’Espace Culturel. (Merci Monsieur, pour votre article et le lien vers mon blog !)

(Cette photo est celle de la page Facebook de l’Espace Culturel)

J’ai été ravie de pouvoir échanger avec les personnes qui ont pris la peine de s’arrêter et de discuter avec moi. J’ai  été félicitée pour la beauté du livre, le travail qui y avait été fourni, et également pour la minutie et les finitions de mes petites robes, le choix des tissus, puisque j’avais apporté toutes les robes présentées dans le livre, afin que l’on se rende bien compte de ce à quoi ressemblent les robes, en vrai !

Un échange riche avec toutes ces personnes … et un grand merci aux personnes qui ont eu la gentillesse d’acheter mon livre et pour lesquelles j’ai adoré le dédicacer…

dedicace-photo-dominique-img_0997-1(merci pour votre photo, Dominique 🙂 !)

Je suis consciente d’une chose, c’est qu’un livre de couture a ses limites, car il n’intéresse que les personnes qui savent coudre et/ou qui veulent apprendre; et celui-ci a encore plus de limites, car c’est un livre pour faire des robes de poupées ! Alors, à moins d’être une passionnée comme moi; d’avoir des filles, petites-filles, nièces,…; d’être collectionneuse de poupées et de rêver de leur faire de petites tenues; il est d’autant plus difficile d ‘être vendu..

D’où, je suis fière (tout de même) d’annoncer que ce jour-là, 7 de mes petits livres ont été vendus !

Merci à vous, d’avoir cru en mon travail ce jour-là, et j’espère que vous prendrez grand plaisir à confectionner mes petites robes 🙂 !

Un grand merci également, à vous, Mr B., de m’avoir accordé une petite place au sein de votre rayon librairie 🙂 .

 

22. Journée dédicace annoncée !

 Page Facebook de l’Espace Culturel Leclerc de Menneval :

📖 Dédicace 📝

Ce samedi 29 octobre, à partir de 10h30, venez rencontrer et échanger avec Joëlle Leccia, présente pour une séance de dédicace dans votre Espace Culturel !

L’image contient peut-être : 2 personnes , texte
Commentaires
Editions L'Inédite
Editions L’Inédite Un ouvrage pour tous les âges, pour habiller vos poupées à votre façon ! 😉
Joelle Leccia Je serais ravie de vous dédicacer cet ouvrage !  ❤ 
-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:- ❤ ❤ ❤ -:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-
 Page Facebook de L’Inédite:

Samedi 29 octobre, retrouvez Joëlle Leccia en dédicace de son livre « Robes pour les ChériesCorolle » à l’Espace Culturel E.Leclerc Menneval (Eure).
> http://bit.ly/Robes-Chéries-Corolle

Leduc.s éditions : Robes pour Les Chéries Corolle® – 16 modèles originaux et élégants – De Joëlle Leccia (EAN13 : 9782350323268)
EDITIONSLEDUC.COM
-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:- ❤ ❤ ❤ -:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-
Blog de L’Inédite :

vendredi 28 octobre 2016

Nos auteurs et nos livres – l’actu d’octobre

Nos livres et nos auteurs sont très actifs et vous pouvez les retrouver près de chez vous !

Dédicace

Joëlle Leccia, auteure de « Robes pour les Chéries Corolle® » sera en dédicace samedi 29 octobre à partir de 13h30, à l’espace culturel E. Leclerc de Menneval (Eure).
L’occasion de la rencontrer, d’échanger avec elle quelques petits secrets et de profiter de sa gentillesse 🙂

21. La Presse parle de nous !

Suite à un appel téléphonique, mercredi 19 octobre, de Virginie M., journaliste au quotidien « Paris-Normandie« ; me voici donc interviewée le lendemain après-midi, premier jour (entier) de vacances scolaires de la Toussaint !

Malheureusement, un voyage imprévu (suite à de mauvaises nouvelles) m’obligea à partir quelques jours et m’éloigner de la Normandie, me demandant si j’allais vraiment voir l’article dans la presse, car je ne savais pas à quel moment précis il allait paraître…

Hier, en rentrant chez moi, après ces quelques jours d’absence, Virginie m’envoie un mail me disant que l’article est sur le point de paraître, soit le lendemain, soit le jour d’après (matin même de la journée dédicace). Donc, tout n’était pas perdu, j’allais pouvoir voir l’article dans la presse !

Et le voici, sous mes yeux et vos yeux également !

dedicace-journal-scannee-3

L’article, lisible, du Paris-Normandie :

 

À La Barre-en-Ouche, Joëlle Leccia publie un livre les patrons de robes créées pour les poupées de sa fille

Publié 27/10/2016 á 21H04

 

La Barre-en-Ouche. Joëlle Leccia passe son temps libre à confectionner des robes de poupée pour sa fille. Une passion qu’elle a souhaité partager en regroupant ses patrons dans un livre.

 

Joëlle Leccia sait faire briller les yeux de sa petite fille. Laura avait 2 ans lorsque le Père Noël lui a apporté un premier poupon. Aux Noël suivants, il déposera d’autres poupées. Pour habiller tout ce petit monde, la maman a commencé à confectionner des vêtements.

« J’ai toujours aimé les activités manuelles, surtout les travaux d’aiguille. Petite, j’avais déjà une machine à coudre. Partagée entre mon métier d’enseignante en maternelle, ma maison et mon jardin, je crée mes petites robes la nuit », confie la jeune femme, installée à La Barre-en-Ouche depuis 2012.

Coup de cœur pour un tissu

Passionnée de culture japonaise, la couturière utilise en particulier des tissus japonais et d’autres commandés sur Internet depuis les États-Unis. « Lorsque je parcours les rayonnages de tissus, j’agis au coup de cœur. Pour tester mes créations, j’ai acheté des poupées aux différentes couleurs de cheveux », poursuit la créatrice.

Avec son jardin pour toile de fond, Joëlle Leccia a photographié ses poupées, créant un album-photo très réussi. De fil en aiguille est née l’idée d’offrir aux autres mamans des modèles, en réunissant dans un livre illustré de 16 patrons, avec la démarche à suivre expliquée pas à pas.

« Je prends des mesures, je dessine, je cherche à harmoniser les couleurs et les motifs puis je teste le rendu sur mes poupées et j’ajuste. Une fois le patron créé, trois heures de travail m’attendent encore », souligne Joëlle Leccia.

La relève est assurée car Laura, maintenant âgée de 6 ans, se passionne déjà, elle aussi, pour la couture.

INFOS PRATIQUES

Joëlle Leccia dédicacera son livre « Robes pour les chéries Corolle », paru aux éditions Leduc (22 €), au centre Leclerc de Menneval, samedi 29 octobre de 10 h 30 à 18 h.

…..Incroyable, non ?!!!

 

 

 

 

20.Quelques robes de mon livre…

Le livre est maintenant paru, la journée « dédicace » arrive à grands pas…

Un article dans la presse locale devrait paraître, dans quelques heures ou bien samedi (mais je vous en dirais un peu plus le jour de sa parution).

Ce soir, je voudrais consacrer cet article à vous montrer certaines de mes petites robes qui se trouvent dans le livre. Toutes n’y seront pas, car au moment où j’ai conçu cet album photo, j’étais loin de me douter qu’un jour j’allais être publiée ! De même, vous verrez un mannequin qui n’est pas une poupée Corolle, mais une Paola Reina, de sensiblement même taille. Vous ne la trouverez pas dans mon album photo de poupées, car depuis, je m’en suis séparée.. (Sa frange ne me plaisait toujours pas… et si vous avez déjà lu certains de mes articles, vous savez d’ores et déjà que je n’apprécie pas trop les franges, voire, même, pas du tout !)

Aussi, rien que pour vous, malgré la piètre qualité ici (car scan des montages photos; mais je vous rassure, le vrai album est une splendeur dans le moindre détail !), ces photos qui me sont chères, prises avec grand plaisir dans mon jardin, conçu également lui-même par mes propres mains, du bassin aux plantations ! Eh oui, quand je suis arrivée là où j’habite, ce n’était qu’un champs de cosmos ! Aujourd’hui, j’ai un vrai jardin (même s’il me reste encore certains arrangements à faire)!

Mais place aux photos, avec mes petites mannequins spécialistes des projecteurs et qui, de plus, y prennent goût ! Voici donc Marianne, Sayuri, Emma et Mélanie, avec n’oublions pas notre invitée du jour, Heather, rien que pour vous enchanter!

❤ ❤ ❤ ❤ ❤

Petticoat, au coeur de mes roses d’antan et en compagnie de mes carpes Koï et shinbunkin…

Marianne profite de sa robe portefeuille assortie au feuillage…album1b-marianne-robe-portefeuille

Essayage au coeur de la pelouse pour Marianne et Sayuri…

Quant à Emma, elle préfère rester au chaud…

Mélanie joue à cache-cache parmi érables et hortensia…

…et pose avec Sayuri à côté des bambous!

Emma se perd dans les glaïeuls et les arums…

Mélanie fait ses essayages à proximité du bassin et devant les lauriers…

Emma et Marianne se parent de la robe de bal pour aller danser, la calèche les attend…

Heather préfère les myosotis…

Marianne, après un plongeon dans le bassin et une bonne douche, préfère sécher au bord de l’eau…

Après une promenade, rien de tel que de se mettre un petit boléro sur sa robe coordonnée afin de se réchauffer un peu…

Une robe aussi belle d’extérieur que d’intérieur vaut le coup d’oeil et Mélanie se fait un plaisir de la mettre et de vous la laisser admirer…

Emma, elle,  préfère admirer le jardin avec sa robe chasuble …

…et est très heureuse d’avoir Sayuri, également vêtue d’une robe chasuble, lui tenir compagnie au pied du bassin, tout en admirant ma plus grosse Koï me manger dans la main (tout en bas, à droite) !

Les iris viennent illuminer les galets coordonnés avec la robe chasuble de Sayuri et avec la robe boule qui va si bien à Mélanie !

Puis, pour clore ce défilé de photos, Sayuri est fière de poser devant mon bassin creusé entièrement à la sueur de mon front…

et de promener le chiot de Prisca auprès du petit cours d’eau…

Mon album photo se finit là….

album13-derniere-page

Mais juste avant de clore l’article, un dernier montage de mes petits mannequins posant devant un jardin célèbre au Japon, celui du Ginkaku-ji (le Pavillon d’Argent), dans lequel j’ai eu plaisir à y flâner… Quelle merveille !album14-quatrieme-de-couverture

 

1. Petite robe sans manches

Petit glossaire utilisé :

Empiècement (Devant/Dos) = partie haute de la robe (Devant/Dos), bien souvent, au dessus de la taille de la robe.
Jupe = partie basse de la robe qui commence à la taille.

Réalisation :

Empiècement/doublure :

– Coudre les épaules Devant et Dos de l’empiècement.
– Coudre les épaules Devant et Dos de la doublure.
– Surfiler les coutures ouvertes.
– Assembler, endroit contre endroit, l’empiècement et la doublure.
– Piquer l’encolure.
– Piquer le tour des manches.
– Surfiler ensemble les coutures ainsi faites.
– Retourner l’ensemble sur l’endroit à l’aide d’un guide-passe. (Attention, opération délicate !)
– Coudre les dessous de manches (empiècement Devant avec empiècement Dos et ce, dans le prolongement de la doublure Devant avec la doublure Dos).
– Surfiler ces coutures, ouvertes.
– Positionner l’empiècement correctement sur la doublure et surpiquer les    emmanchures à 1 mm du bord.
– Coudre les coutures côtés (empiècement Dos avec doublure Dos).
– Surfiler ces coutures, ouvertes.
– Surfiler le bas de la doublure.

Jupe :

– Surfiler les côtés et le bas de la jupe.
– Finir les deux côtés de la jupe en piquant à 3-4 mm du bord.

– Froncer le haut de la jupe.
– Faire coïncider les repères de la jupe aux coutures de dessous de manches de    l’empiècement. Piquer.
– Surfiler ensemble.

– Rabattre la doublure sur la couture. Coudre à la main.
– Sur l’endroit du travail, surpiquer la taille à 1 mm de la couture de montage.

– Surpiquer également à 1 mm du bord, l’encolure, ainsi que le bord des empiècements  dos.

– Faire l’ourlet au bas de la robe.

– Coudre le scratch dans le dos.

19. La page Facebook de L’Inédite en parle !

Mireia, rédactrice et blogueuse pour L’Inédite, vous présente sa page Facebook de L’Inédite avec un nouvel article sur…euh…encore mon livre  😉  !!

J’adore son introduction ! Et vous, qu’en pensez-vous?

Marianne, Sayuri, Mélanie et Emma… ces prénoms sont ceux des nouvelles égéries mode que le tout Paris convoite !
On me dit dans l’oreillette qu’elles sont en exclusivité dans notre nouvel ouvrage : « Coudre pour les Chéries Corolle® », en présentation sur notre blog 😉
> http://bit.ly/2dxMGB7

L’image contient peut-être : 2 personnes , texte

https://www.facebook.com/EditionsLInedite/photos/a.504344569611467.110922.503938769652047/1222999404412643/?type=3

Un défilé  de Marianne, Sayuri, Mélanie et Emma serait de rigueur, n’est-ce pas ? 😉 

* Où trouver le livre?

Voici le lien de la maison d’édition pour acheter le livre :

http://www.editionsleduc.com/produit/957/9782350323268/Robes%20pour%20Les%20Cheries%20Corolle  .

N’hésitez pas à aller consulter les articles « 17. Le voilà! » et « 20. Quelques robes de mon livre » dans « Rêveries » afin de voir des photos supplémentaires des pages du livre ! 😉

 

18. Le blog de L’Inédite en parle !

Ce matin, en allant flâner sur Le blog de L’Inédite, dont Mireia s’occupe, j’ai eu l’agréable surprise de voir un article sur mon livre !

Je ne peux m’empêcher de le partager avec vous….

vendredi 21 octobre 2016

Robes pour poupées Corolle®

http://www.editionsleduc.com/produit/957/9782350323268/Robes%20pour%20Les%20Cheries%20Corolle
Au programme des nouveautés du mois chez Les éditions L’Inédite, un ouvrage pour vous apprendre à habiller vos poupées Chéries Corolle® (et autres modèles de taille similaire, environ 33 cm).

Des robes pour les poupées Corolle®

Voici tous les secrets de fabrication de tenues ravissantes pour habiller les poupées Corolle® de la gamme Chérie !
Joëlle Leccia a des rêves de petite fille qu’elle concrétise dans ses créations pour habiller les poupées préférées de sa fille.
Des robes de villes et des robes plus raffinées, les formes ne manquent pas : robe boule ou chasuble, froncée ou à plis plats.

Coudre une robe de poupée

Coudre une robe pour poupée Corolle
Il faut peu de tissu pour confectionner une robe de poupée. Les tissus à motifs ne manquent pas, et les idées de récupération de vêtements que l’on ne veut pas complétement quitter non plus.

La couture pour les poupées

Ce livre permettra aux parents de se lancer dans la confection de robes raffinées. C’est aussi une initiation à la couture qui leur permettra, pourquoi pas, de coudre eux-mêmes les robes de leurs petites filles ?
Tous les patrons sont à taille réelle et correspondent à des poupées de 33 cm.

Coudre une robe pour poupée Corolle16 modèles de robes

16 jolies robes pour les poupées Chéries Corolle® : sophistiqués ou plus champêtres, tous ces modèles vous séduiront par leur originalité et leur finesse.

Aiguille à la main, confectionnez dès à présent les plus belles robes pour Mélanie, Sayuri, Marianne et Emma grâce à des explications claires et précises.

L’auteur de ce livre

Joëlle Leccia est enseignante et a des doigts d’or. Elle a découvert les vêtements de poupée grâce à notre 1er titre. Elle habite en Normandie et partage ses bonnes (et belles) idées sur son blog.

Sommaire de « Robes pour Chéries Corolle® »

6 MATÉRIEL
7 TECHNIQUES DE COUTUREMODÈLES

Coudre une robe pour poupée Corolle

14 L e s p e t i t s m a n n e q u i n s

C i t i e s

16 Marianne, robe boule
20 Sayuri, robe japonisante
24 Mélanie, robe chasuble
28 Marianne, robe plis plats
32 Mélanie, robe froncée

R ê v e r i e s
36 Marianne, robe portefeuille fleurie
40 Emma, robe portefeuille nouée
44 Mélanie, robe sans manches
48 Emma, robe manches courtes
52 Sayuri, robe manches longues
58 Mélanie, robe manches longues
64 Sayuri, robe avec jupe doublée
68 Emma, petticoat
72 Emma, robe de bal
78 Mélanie, robe printanière
82 Marianne, robe col Claudine

Merci, Mireia pour cet article 😉 !

9. Ma Heidi Plusczok

Voici Lily Rose, de son vrai nom : Lotte. C’est une édition spéciale, 1/10 de la collection 2016, de l’artiste Heidi Plusczok.

20161020_130216

Après un déshabillage méticuleux pour observer les différentes articulations, voici les 9 articulations de cette poupée: le cou, les épaules, les coudes, les cuisses, les genoux.

Quelques photos dans le jardin, parmi les couleurs automnales…

20161020_161802

20161020_161547