Lily Rose saute de joie, la robe est finie…

Lily Rose est heureuse d’avoir enfin sa propre robe, je veux dire une robe spécialement créée pour elle selon un patron que j’ai dessiné exprès pour elle; et non pas une robe créée pour une de ses copines et qui lui va. Là, est la nuance 😉 !

Je l’ai finie hier après-midi.

Je vous écrirai un article récapitulatif du tutoriel présenté par Lily Rose dont voici la deuxième partie…

≡≡≡≡≡≡≡≡≡≡≡≡≡≡≡≡≡≡≡≡

Jupe :

  • Surfiler le dos de la jupe. (flèches simples sur la photo)
  • Replier vers l’intérieur et surpiquer à 3-4 mm du bord de la robe.
  • Faire de même pour l’autre côté.
  •  Froncer le haut de la jupe. (flèche double sur la photo)
  •  Faire coïncider les repères de la jupe aux coutures de dessous de manches de l’empiècement. Piquer. 
  •  Surfiler ensemble.

    20170322_171439 - Copie_LI
    Le Grenier de Lizzy 10, ajout de la jupe à l’empiècement
  • Faire l’ourlet au bas de la robe.
    20170322_173200
    Le Grenier de Lizzy 11

     

  • Surfiler l’empiècement dos. 
  • Replier vers l’intérieur et surpiquer à 3-4 mm du bord de la robe.
  • Faire de même pour l’autre côté.
  •  Sur l’endroit du travail, surpiquer la taille à 1 mm de la couture de montage.
  • Surpiquer l’encolure à 1 mm de la couture de montage.
  • Coudre le scratch dans le dos.

≡≡≡≡≡≡≡≡≡≡≡≡≡≡≡≡≡≡≡≡

Lily Rose est tellement heureuse, qu’elle en saute de joie !

20170322_181829
Lily Rose
20170322_181836
Lily Rose
20170322_181856 - Copie
Lily Rose
20170322_181943
Lily Rose
20170322_185301 - Copie
Lily Rose
20170322_185332
Lily Rose

 

Alors, vous plaît-elle ?  A moi, oui 😉 !

A bientôt ❤ !

 

Lily Rose sourit, sa robe avance…

L’envie de commencer la petite robe pour Lily Rose m’a quand même prise hier, en fin d’après-midi. Cela me titillait beaucoup de donner vie à cette petite robe ! Comment passer à côté de pièces déjà dessinées et découpées sans aller plus loin ?  Mais je vous promets, je me suis reposée, avant de m’y mettre 🙂 !

Allez, c’est parti !

≡≡≡≡≡≡≡≡≡≡≡≡≡≡≡≡≡≡≡≡

Petit glossaire utilisé :

Empiècement (Devant/Dos) = partie haute de la robe (Devant/Dos), bien souvent, au dessus de la taille de la robe.
Jupe = partie basse de la robe qui commence à la taille.

———–

 

Réalisation :

 

Empiècement/doublure encolure :

  • Surfiler les côtés extérieurs de la doublure de l’encolure.
  •  Piquer l’encolure avec sa doublure, endroit contre endroit.
  •  Surfiler la couture ainsi faite.
20170319_170615
Le Grenier de Lizzy 1, endroit du travail
20170319_170637
Le Grenier de Lizzy 2, envers du travail
  • Retourner la doublure sur l’envers de l’empiècement de façon à ce qu’elle soit bien en place.
  •  Repasser la doublure de l’encolure ainsi en place.
20170319_172403
Le Grenier de Lizzy 3

 

 

Manches :

  • Froncer le haut de la manche entre les repères.
  • Assembler le haut de la manche sur l’empiècement.
  • Piquer. Surfiler les coutures ensemble.
  • Faire de même pour l’autre manche.
20170319_181951
Le Grenier de Lizzy 5, pose des manches
  • Surfiler tout le tour des manches.
20170319_183355
Le Grenier de Lizzy 6, surfilage
  • Faire l’ourlet du bas de manche.
20170319_202038
Le Grenier de Lizzy 7, bas des manches
  • Rajouter un galon de dentelle si vous le souhaitez.
20170319_202957
Le Grenier de Lizzy 8, pose dentelle
20170319_203646
Le Grenier de Lizzy 9

 

  • Fermer les manches, endroit contre endroit, ainsi que le dessous de manche dans le prolongement.
  • Surfiler  le dessous de manche, coutures ouvertes .

≡≡≡≡≡≡≡≡≡≡≡≡≡≡≡≡≡≡≡≡

 

Et voilà un empiècement bien avancé !!

 

20170319_210752 - Copie
Le Grenier de Lizzy, Lily Rose essayant son début de robe 😉
20170319_210717 - Copie
Le Grenier de Lizzy, Lily Rose
20170319_210752 - Copie (2)
Le Grenier de Lizzy, Lily Rose sourit…

 

La suite des explications (dos de l’empiècement et jupe) dans un prochain article, dès que j’aurais le temps de finir cette petite robe !

J’espère que la petite robe vous plaira… Pour moi, rien que l’empiècement lui-même me plait déjà ! C’est normal, me direz-vous, j’ai conçu le patron et choisi un tissu qui me « parlait » et surtout, dont Lily Rose rêvait 😉 ❤ !

A bientôt ❤ !

 

5a. Le petit chat de Laura…

Laura avait deux ans et demi lorsque je m’essayais à lui faire un petit chat avec des chutes de tissus qui me restaient. J’avais craqué pour un ourson pris en photo dans un magazine japonais de couture…

scan-chat-2
scan pour le « chat »

…et je m’étais mise en tête de le transformer un peu pour lui donner une allure de chat !

∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞

 

Petit ourson devient … Petit chat !!

dsc00266
Petit chat, corps de face
dsc00267
Petit chat, corps de dos

Les différentes parties du chat étant faites, il me restait à les assembler pour que ce petit chat prenne forme !

Pour cela, j’ai assemblé les pattes supérieures ensemble par des boutons et j’ai fait la même chose avec les pattes inférieures de façon à ce que ces parties-là soient mobiles et que le chat puisse avoir des pattes non statiques. — Je n’ai pas inventée cette méthode permettant la mobilité des pattes, elle est expliquée dans le magazine !

dsc00288
Petit chat

Le voici donc en position assise !

dsc00292
Petit chat, de dos
dsc00291
Petit chat, de face

Un petit nez rajouté par quelques points de couture, ainsi que deux minuscules boutons pour les yeux, Petit chat ressemble plus à un chat maintenant !

Cependant, sachant qu’au départ c’était le patron d’un ourson,  je n’arrête pas de penser à Mitch, le héros de l’histoire écrite par Grégoire Solotareff et illustrée par sa soeur, Nadja, à qui Petit chat me fait penser !

Car j’ai l’impression qu’il va se mettre également à courir, avec ses jambes mobiles 😉 !

∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞

∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞

 

Sur les photos de l’époque, Laura admire son petit chat !

dsc00276
Petit chat

Et là, c’était l’heure du câlin !

dsc00273
Petit chat
dsc00274
Petit chat

♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

Aujourd’hui, Laura a un peu plus de 7 ans, et son Petit chat est toujours bien « vivant », dans son lit, et ne s’est pas enfui !

20170220_211017-copie_li
Petit chat, dans le coeur, en bas, à gauche..

 

♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

1b. Petite robe sans manches, illustrée

1bCe soir, je voudrais donner un petit coup de pouce aux personnes qui sont en train de « plancher » sur un de mes patrons afin de concourir pour essayer de remporter un lot pour la confection d’une petite robe  (cf: article 1, 2, 3, c’est parti ! » du 4 décembre) grâce au jeu organisé par Mireia sur Facebook.visuel_fb_poupees2-1

Aussi, voici le tutoriel de la petite robe sans manches auquel j’ai rajouté des photos, histoire que cela soit plus explicite pour certaines personnes qui n’ont jamais fait de couture et qui veulent se lancer…

-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-

Petit glossaire utilisé :

Empiècement (Devant/Dos) = partie haute de la robe (Devant/Dos), bien souvent, au dessus de la taille de la robe.
Jupe = partie basse de la robe qui commence à la taille.

-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-

Réalisation :

Empiècement/doublure :

– Coudre les épaules Devant et Dos de l’empiècement.
– Coudre les épaules Devant et Dos de la doublure.

20161118_223306-copie
endroit du travail
20161118_223411-copie
envers du travail

– Surfiler les coutures ouvertes.
– Assembler, endroit contre endroit, l’empiècement et la doublure.
– Piquer l’encolure.
– Piquer le tour des manches.20161118_231756-copie

– Surfiler ensemble les coutures ainsi faites.
– Retourner l’ensemble sur l’endroit à l’aide d’un guide-passe. (Attention, opération délicate !)20161118_233144

20161118_233235

20161118_233357

20161118_233505

20161118_233535

20161118_233553

20161118_233858-copie

– Coudre les dessous de manches (empiècement Devant avec empiècement Dos et ce, dans le prolongement de la doublure Devant avec la doublure Dos).20161118_234620-copie

20161118_234706-copie

– Surfiler ces coutures, ouvertes.20161118_235151

– Positionner l’empiècement correctement sur la doublure et surpiquer les    emmanchures à 1 mm du bord (si vous le souhaitez). 20161118_235315
– Coudre les coutures côtés (empiècement Dos avec doublure Dos). 

– Surfiler ces coutures, ouvertes.

20161119_002935

20161119_003122

20161119_003053

20161119_003600
côté extérieur de l’empiècement

– Surfiler le bas de la doublure.

20161119_003530
côté intérieur de l’empiècement

Jupe :

– Surfiler les côtés et le bas de la jupe.
– Finir les deux côtés de la jupe en piquant à 3-4 mm du bord.

– Froncer le haut de la jupe.
– Faire coïncider les repères de la jupe aux coutures de dessous de manches de    l’empiècement. Piquer.
– Surfiler ensemble.

– Rabattre la doublure sur la couture. Coudre à la main.
– Sur l’endroit du travail, surpiquer la taille à 1 mm de la couture de montage.

– Surpiquer également à 1 mm du bord, l’encolure, ainsi que le bord des empiècements  dos.

– Faire l’ourlet au bas de la robe. (Dans ce modèle, j’ai rajouté un galon de dentelle.)

20161119_011016

20161119_011411

– Coudre le scratch dans le dos. (Pour ce modèle-là, j’ai cousu le velcro -scratch- au cours de la confection de l’empiècement). 

20161204_204357
extérieur de la robe
20161204_204327
intérieur de la robe

20161204_205023

27. Summer, pressée de passer commande…

Dans mon article 24. Surprise matinale : Peggy parle de mon livre, en date du 7 novembreje vous proposais de faire essayer les petites robes spécialement conçues pour les Chéries de Corolle aux Little Darlings (« Chéries ») de Dianna Effner, afin de répondre à certaines demandes.

Et bien, c’est chose faite. Entre les larmes et les insomnies, autant m’occuper l’esprit pour ne plus penser, tout en me rendant utile auprès des personnes qui se posent la question de savoir si les robes des unes, vont aux autres, sachant qu’elles (les Chéries & les LDLittle Darlings) mesurent 13″, soit 33 cm.

Ma réponse première sera que toutes les robes présentées dans le livre ne vont pas aux LD ! En effet, même si elles sont aussi grandes (il y a quand même un écart de quelques millimètres entre l’une et l’autre), elles n’ont pas la même corpulence! Regardez:

20161119_152735
Emma (Corolle) & Summer (Dianna Effner)

Les Chéries ont une taille mannequin alors que les LD, non. Celles-ci ont plus un corps de petite fille avec un petit ventre rebondi !

Par ailleurs, les épaules des LD sont plus larges avec cependant, des bras un peu plus fins; ce qui fait que toutes les robes sans manches présentées dans le livre ne conviennent pas particulièrement aux LD, à mon sens. Les épaules coïncident mal et les emmanchures des robes sont trop larges pour des LD.  En photo:

Il faudrait adapter les patrons « empiècements », c’est-à-dire les parties supérieures pour ces modèles-là.

Après, me direz-vous, c’est vous qui voyez, ce n’est que mon avis personnel.

 

Quant aux robes portefeuille et avec jupe doublée; même critique, pour moi elles ne rendent pas justice à la beauté de la poupée..

Il faut vraiment que l’empiècement soit plus adapté aux LD.

Les robes « plis plats » et « froncée » ne vont pas du tout, à cause de la taille de la poupée, cette fois-ci. (Ici en photo avec Marianne.)

-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-

Passons maintenant aux robes qui vont à Summer, ma LD. Je vous les laisse regarder et vous faire une idée…

Les robes Cities avec la robe boule et la robe japonisante :

 

Les robes Rêveries : robes à manches courtes, robes à manches longues, robes avec col Claudine.

Les manches, qu’elles soient courtes ou longues, permettent de masquer l’emmanchure plus grande nécessaire aux bras des Corolle, ce qui fait que ces robes-là vont aux LD.

Mais place aux photos, pour vous permettre de voir par vous-même.

Robes à manches courtes, avec galon de dentelle puis avec col Claudine :

 

Robes à manches longues, avec col Claudine, puis sans col Claudine mais avec revers, et enfin, avec jupon :

20161112_165136
robe col Claudine
20161111_173144
le jupon
20161111_203102
robe manches longues

 

Et pour finir, l’élégante robe de bal, que personnellement, j’adore…

20161111_204059
robe de bal

 

Summer va pouvoir passer commande, parmi celles qui lui vont… Je crois savoir qu’elle va « craquer » sur la robe de bal, qu’en pensez-vous?  Quant à celles qui ne lui vont pas, je pense pouvoir arranger cela en confectionnant les patrons adéquats, si vous me laissez du temps, car plein de projets en tête, et mon second ouvrage est en cours…

Une petite ligne encore, pour vous dire que les chapeaux que vous voyez sur les photos, sont des chapeaux de ma confection… Oui, vous avez bien lu ! J’ai acheté les tresses de paille et je les ai confectionnés en fonction d’un moule, bien sûr !

En espérant que cet article vous ait apporté réponses à vos questions; n’hésitez pas à laisser des commentaires sur la page ***Commentaires… , si vous le souhaitez.

Merci de m’avoir lue et un grand merci pour votre fidélité. J’apprécie grandement vos « J’aime » qui me donnent envie d’avancer malgré ma tristesse… Mon père me disait « courageuse », mais je dois avouer que, par moment, le courage me manque…

Prenez soin de vous…

*** Commentaires…

 

Une page dédiée à vos commentaires, si vous le souhaitez…

 -:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-

 

Voici la photo d’un commentaire que l’on m’a envoyé il y a peu, trouvé dans le catalogue de France Loisirs :

IMG_19431
Commentaire trouvé sur France Loisirs.

N’hésitez pas à lire les commentaires en bas de page  😉  !

 

26. Sophie, blogueuse Lyonnaise

Le 12 novembre dernier, Lucky Sophie*, blog d’une maman Lyonnaise de 3 enfants sur les sorties, activités & voyages en famille, proposait également un article sur mon livre qui a été reçu en service de presse.

Sophie parle de sa fille, La Miss, en évoquant avec nostalgie le temps où celle-ci faisait des vêtements pour sa poupée Corolle :

Couture : robes pour les poupées Corolle Chéries

La Miss et moi gardons un souvenir ému de notre cession de couture à l’atelier Corolle : la Miss avait pu coudre elle-même des petits habits pour sa poupée Chérie.

Certes, ce n’est pas la tenue la plus raffinée qui existe mais il y avait un brin de fierté « je l’ai fait moi-même » à pouvoir habiller sa poupée avec les habits qu’elle lui avait confectionnés.

Aujourd’hui, bien sûr, la Miss ne joue plus à la poupée (et ce depuis trop longtemps !) mais la poupée Chérie et sa tenue singulière sont toujours là, dans un placard, en souvenir.

Puis, Sophie introduit le livre qu’elle a eu entre les mains :

Quand j’ai feuilleté le livre Robes de Poupée pour les Chéries Corolle de Joëlle Leccia, j’ai eu un brin de nostalgie, j’aurais aimé sortir ma machine à coudre pour confectionner de nouvelles jolies tenues pour la poupée de ma fille.
Couture : robes pour les poupées Corolle Chéries

Livre qui donne envie de confectionner les petits modèles présentés…

Ce livre présente 16 adorables modèles de robes sophistiquées ou champêtres, avec des patrons à taille réelle. Et comme les besoins en tissu (bien indiqués) sont de faibles dimensions, cela peut même être une occasion de valoriser ses chutes !

Couture : robes pour les poupées Corolle Chéries

Sophie rajoute, en fin d’article :

Un livre coup de coeur à glisser négligemment sur la table des mamans ou mamies couturières pour faire plaisir à leurs petites filles ! 🙂

Peut-être même à glisser au pied du sapin pour un cadeau de Noël original, pourquoi pas?

Merci, Sophie, d’avoir si gentiment proposé de présenter mon livre sur votre blog.

 

Je finirais cet article par ce que m’a écrit Sophie :

« Bonjour Joëlle,

Un grand bravo à vous pour ce très beau livre qui donne envie de sortir sa machine à coudre et de jouer à la poupée ! »

-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-

Vous pouvez voir l’article en entier sur le site de Sophie :

http://www.luckysophie.com/2016/11/couture-des-robes-pour-les-poupees-corolle-cherie.html

*www.luckysophie.com le blog d’une maman lyonnaise qui partage bonheurs, galères et bons plans.

25. Mireia présente mon blog à ses lectrices..

Touchée de très près par un deuil dont j’ai du mal à me remettre, il faut pourtant avancer et continuer ce que j’avais commencé avant ce drame… Me voici de retour…

Sur le blog de L’Inédite, Mireia informe ses lectrices qu’elles peuvent trouver des conseils de couture sur mon blog. Aujourd’hui, mes tutoriels sont assez pauvres en contenu, mon propre blog étant assez récent, mais je compte l’étoffer au fil du temps, et vous proposer, dans un futur proche, mon tutoriel de la confection de la robe sans manches, avec photos à l’appui cette fois, afin de permettre à toutes de voir les différentes étapes de la confection de cette petite robe.

Mais pour l’instant, voici ce que Mireia a écrit:

vendredi 11 novembre 2016

Tutoriel – Premières notions de couture (Joëlle Leccia)

Joëlle Leccia, l’auteure de « Robes pour les Chéries Corolle® »vous aide à démarrer en couture.

Retrouvez-la sur son blog : Le grenier de Lizzy.

Premières notions de couture

Dans ce premier article, je dirais juste ce qui est nécessaire de savoir pour bien commencer la confection d’un petit vêtement de poupée. Rien de tel qu’un petit rappel pour aider les débutantes en couture.

Des patrons à la bonne taille

Tout d’abord, pensez à avoir des patrons spécialement conçus ou ajustés (agrandis ou diminués) à la taille de votre poupée.
[Dans mon livre, je présente des patrons à taille réelle qui peuvent servir aussi bien aux poupées Les Chéries de Corolle qu’aux poupées Paola Reina de sensiblement la même taille –32 /33 cm. Je ne touche aucune commission de la part des fabricants de ces poupées !]
Une fois les patrons en main, les reproduire sur une feuille rigide et transparente de rétroprojecteur par exemple, cela évitera de les dessiner à chaque fois et surtout, cela sera plus pratique pour dessiner les patrons sur l’envers du tissu.
(N’oubliez pas le stylo feutre adéquat pour le transparent !)

Les principales erreurs en couture

Avant de tracer les patrons sur le tissu, vérifiez bien si les patrons comprennent la marge de couture ou pas. Si non (comme dans mon livre), pensez à laisser une marge de 6-7 mm pour les coutures et 1,5 à 2 cm pour les ourlets.
Puis, couper les différentes pièces du patron selon le modèle choisi.
Attention au placement des patrons sur tissus à rayures, à carreaux, à motifs.
Raccordez les dessins avec le plus grand soin !
Respectez également le sens du fil lors de la pose du patron sur le tissu.
Ne pas oublier la symétrie pour certaines pièces: lorsqu’il faut les couper 2 fois (dos, manches,…) pensez à retourner le patron (effet miroir).
20160821_165557

Glossaire de couture

faufiler : coudre provisoirement à grands points.
piquer : assembler deux parties en les cousant.
surfiler : utiliser le point zigzag (ou autre point) au bord du tissu afin qu’il ne s’effiloche pas.
surpiquer : faire apparaître une piqûre à 1-2 mm d’une couture de montage.

Merci Mireia pour votre article sur mon blog…

N’hésitez pas à me contacter si vous avez besoin d d’aide.

 

 

24. Surprise matinale: Peggy parle de mon livre !

A ma grande surprise, ce matin, Peggy, la mascotte de mon amie Sabine, a choisi mon livre parmi tous ceux qui l’entourent ! Et voici l’article qui est paru aujourd’hui (sans que je demande quoi que ce soit..), sur le blog de Sabine,  http://ohmydolls.canalblog.com/.

Je suis heureuse de lire ces lignes-là après avoir vu qu’une personne s’acharnait sur mon travail par des propos choquants qu’elle ose cacher sous le mot « critique »… Mais je pense qu’à partir du moment où on est publié(e), il y a toujours des personnes « bien intentionnées » pour tenir des propos indignes d’intérêt …et je ne suis pas la seule à en faire les frais, car d’autres auteures subissent ce genre de chose, il suffit de lire certains commentaires écrits pour soi-disant « commenter les ouvrages » pour s’en faire une idée…

Aussi, c’est avec un réel réconfort que je lis les lignes de Sabine au travers de sa jolie mascotte, Peggy, si bien apprêtée par Sabine elle-même..

Mais place à l’article !

07 novembre 2016

Les lectures de Peggy , ma wichtel de Rosemarie Müller !

 

Bonjour à toutes !

 

et oui c’est ENCORE Peggy qui est à la une de mon blog .

Elle joue les mannequins comme elle aime tant le faire .

Aujourd’hui je lui ai réalisé une tenue composée d’une salopette en jean , un gilet en jersey rayé et d’un noeud assorti .

Petite touche de rouge pour réveiller un peu tout ça .

 

Nous avons fait les photos à la maison , il fait TRÈS TRÈS GRIS et il pleut pour changer 

 

DSC09721

 

CH’UI BIEN LA ?????

DSC09723

 

 

DSC09724

 

T’es sure que je suis bien coiffée ????

DSC09727

Que de questions Peggy !

tu es PARFAITE !!!!

DSC09725

 

OUAI JE TROUVE MOI AUSSI !!!

DSC09726

et modeste en plus !

DSC09729

 

 

DSC09730

Peggy veux vous montrer notre dernier achat , c’est un livre de couture dedié aux poupées .

Peggy ADORE les livres et celui ci tout particulièrement .

Il est écrit par une copinaute , Joëlle du blog Le Grenier de Lizzy .

DSC09731

 

Merci Amazon de nous livrer en Allemagne .

 

PRENDS UNE PHOTO ! 

DSC09732

DÉPÊCHES C ‘EST LOURD !

DSC09734

On le voit bien là ch’crois .

DSC09735

 

 

DSC09737

 

REGARDE LES BELLES PHOTOS !

MOI J ‘ADORE 

DSC09739

 

TROP BIEN !

DSC09740

Moi j’aim’ bien les robes

DIS TU PEUX ME LA FAIRE CELLE LA ?????

DSC09741

 

OH ET PI CELLE LA AUSSI !!!!

DSC09742

 

 

DSC09743

 

MÊME SI CH’UI TRÈS GENTILLE ??????

DSC09745

Trop petit pour toi ma Peggy !!!

DSC09746

AH BON CH ‘CONTINU D ‘ RÊVER ALORS !

DSC09748

 

PEGGY EST RAVIE PAR CET ACHAT .

 

Voici le livre de Joëlle .

Vous pouvez l’acheter ici 

DSC09750

 

C’est un livre très bien fait , bien pensé , simple et efficace.

Les modèles de robes sont très sympas et les photos magnifiques .

Je suis sous le charme .

DSC09752

 

Il y a des conseils et des astuces .

Et 16 patrons complets de robes pour les Chéries de Corolle .

 

DSC09753

Voici les Chéries de Joëlle .

DSC09754

VITE FAU’ QU’ON ÉCRIVE UN TRUC SUR LE BLOG 

FAU ‘ L MONTRER AUX COPINES 

DSC09758

Tu as raison Peggy je te laisse faire  !

DSC09759

ET VOILA LE TRAVAIL !!!!

DSC09760

 

DIS UN JOUR TU POURRAS FAIRE UN LIVRE SUR MOI ??????

 

Merci Peggy et merci Joelle pour ce très beau livre à déposer au pied du sapin !

 

J’espere du fond du coeur qu’il y aura une suite à cet ouvrage .

 

Je vous souhaite une bonne journée , je vous donne rendez vous demain .

 

Un grand merci pour tous vos messages et votre fidélité .

Voilà, vous l’avez lu…

Merci, Sabine, pour cet article élogieux ! Cela met du baume au coeur !

Un grand merci également à toutes celles ainsi qu’à tous ceux qui croient en mon travail…

Passez une excellente soirée et à très bientôt pour un article exclusif concernant l’essayage des petites robes de mon livre sur une Little Darling ❤ !

 

 

Histoire de …patrons!

Qui, au cours de ses confections en couture n’a pas eu recours à des patrons dessinés à main levée ? Est-ce pour autant un handicap à la confection du vêtement tant désiré de voir naître sous ses doigts? Non, pas que je sache, car le plus important, est le vêtement fini !

(patron acheté et références masquées suivi de 2 patrons de ma collection)

Il est bien sûr évident que lorsque vous reproduisez vous-même un patron en le décalquant, il sera dessiné …à main levée ! A moins que vous ayez le matériel adéquat pour photocopier livre/ modèle… à portée de main, ce qui n’est pas le cas de tout le monde. Et que faites-vous des planches de patrons où plusieurs patrons (en grand format) sont enchevêtrés les uns aux autres et seulement différenciés par un code couleur? Les photocopiez-vous aussi (petit bout par petit bout ) ou bien avez-vous recours au « set de papier patron à recopier » spécialement conçu afin de reproduire vos patrons vous-même …à main levée ?

20170221_113216

Pour moi, des patrons dessinés à main levée ont tout autant de mérite que des patrons dessinés avec programmes spécialisés sur ordinateur et qui coûteraient, semble-t-il, une fortune. A moins de travailler dans le milieu pour avoir accès à de tels programmes, ou d’avoir les moyens de se les procurer… Et quand bien même les patrons dessinés à main levée ne plaisent pas à tous/ toutes; ce que je conçois tout à fait car j’ai toujours pensé (et je pense toujours) que même si  les goûts et les couleurs diffèrent; le respect, lui, est pareil pour tous.

Le plus important, dans l’histoire, c’est le résultat final…le vêtement qui ressortira indemne de cette question de patron dessiné à main levée et/ou programmé !

Lorsque j’ai voulu proposer mon travail dans un livre, c’était dans le seul but de faire ressentir à d’autres mamans ce bonheur intense que de voir les yeux de son propre enfant pétiller à la vue d’une petite robe confectionnée par ses mains. Loin de moi l’idée de prétendre à quoi que ce soit et de me prendre de haut…

Il y a quelques jours seulement, un groupe de couture proposait justement de montrer l’envers du décor, c’est-à-dire, de montrer l’intérieur du vêtement confectionné, qui doit être aussi « beau » que l’extérieur. Je vais donc profiter de cette idée géniale pour conclure mon article en vous dévoilant l’intérieur de certaines de mes créations et vous laisserais donc vous faire votre propre idée sur l’importance d’un patron dessiné à main levée ou bien assisté par ordinateur, tout en ayant à l’esprit que mon seul but était de proposer mon aide à des mamans dans la confection de petits modèles; rien d’autre..

Voilà un aperçu de mon travail..